40 ans après la révolution. L’Iran plie mais ne rompt pas

Au grand dam de ses nombreux détracteurs, la République islamique d’Iran, 40 ans après son avènement, plie mais ne rompt pas. Contestée, décriée par ses ennemis, elle ne s’en est pas moins transformée, le régime des mollahs s’adaptant bon gré mal gré aux aspirations de la société.

«Il faut changer ce régime». La citation, lapidaire, est signée John Bolton, aujourd’hui à la tête du Conseil à la sécurité nationale de la présidence américaine. C’est en juin 2017 que le faucon néoconservateur ex-ambassadeur des Etats-Unis à l’Onu, prononce ces mots, alors qu’il participe au rassemblement annuel des Moudjahidines du peuple organisé en France. Volontiers provocateur — ou témoignant d’un optimisme débordant? —, le septuagénaire donne rendez-vous «à Téhéran en 2019» à l’audience rassemblée devant lui.

Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *