L’Algérie va devoir affronter la période la plus difficile de son histoire

La baisse des cours pétroliers a été catastrophique pour son économie.

La France, depuis l’indépendance algérienne, a toujours adopté une attitude ambivalente à l’égard de la vie politique du pays. Étonnamment, malgré une présence française de plus de 130 ans en Algérie, et la présence sur le territoire national de presque 4 millions de résidents d’origine algérienne, dont 2 millions de binationaux, Paris a su démontrer à l’égard de ce pays une capacité surprenante de désintéressement. Or, ignorer l’Algérie n’est possible ni d’un point de vue historique, ce pays ayant fait partie de la France pendant plus d’un siècle, ni d’un point de vue géopolitique, surtout à un moment où l’Algérie va devoir affronter la période la plus difficile de son existence depuis son indépendance.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Le Nouvel Economiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *